Image default
Jardin & Bricolage

Comment empêcher le bois de se fendre lors de la coupe

L’un des plus grands défis que doit relever un débutant lorsqu’il coupe du bois pour la première fois est d’éviter que le bois ne se fende en éclats lors de la coupe. Bien souvent, on se retrouve avec une pièce inutilisable, donc une perte de bois et de temps.

Alors comment empêcher le bois de se fendre en éclats lorsqu’on le coupe ? En théorie c’est assez simple : il suffit de soutenir le bois que vous coupez sur toute sa longueur des deux côtés de la coupe.

Il y a plusieurs façons de soutenir le bois et cela dépend du matériau et de la scie que vous utilisez.

Pourquoi le bois se fend-il quand on le coupe ?

Le bois est composé de fibres qui s’étendent sur toute sa longueur. En fait, si vous cherchez un exemple très simple, pensez à un cure-dents.

Lorsque vous coupez du bois (dans le sens du fil/du grain), la scie essaie de couper ces fibres en deux. Cependant, la fibre est flexible et a tendance à se séparer en cas de tensions. Nous avons déjà tous vu un tronc frappé par la foudre en forêt où des éclats de bois se dressent dans toutes les directions.

Si ces fibres sont soutenues, elles n’ont nulle part où aller et restent donc en place. Mais si rien ne soutient les fibres, elles se détachent de la surface du bois et vous obtenez alors des éclats.

Le fait de déchirer le bois dans le sens du fil ne provoque généralement pas d’échardes. Bien entendu, il faut toujours une lame tranchante et, idéalement, une lame de déchiquetage pour obtenir la meilleure coupe. Dans tous les cas, vous obtiendrez tout de même de la sciure et quelques éclats qu’il vous faudra aspirer avec le meilleur aspirateur multifonction possible.

La méthode avec une scie sur table

Une lame de scie sur table tourne dans un mouvement descendant. Ainsi, tout éclat ou arrachement va se produire sur le fond de votre pièce.

La meilleure option pour minimiser les éclats est d’utiliser ce que l’on appelle une Plaque d’insertion à absence de jeu. Chaque scie à table est équipée d’une plaque d’insertion qui se trouve autour de la lame de scie et dont le but principal est de soutenir le bois, de sorte que les petits morceaux de bois ne vont pas dans le trou autour de la lame.

Les plaques d’insertion standards fournies avec votre scie ont une large fente conçue pour s’adapter à une large gamme d’épaisseurs de lame. Les plaques sont généralement fabriquées en métal, de sorte que le fabricant de la scie veut s’assurer que la lame n’entrera pas en contact avec les bords de la fente, d’où la largeur des fentes.

La méthode avec une scie sauteuse

Contrairement à une scie de table, une scie circulaire ou une scie sauteuse portative coupe dans le sens ascendant. L’arrachage se fait donc généralement sur la pièce.

Certains menuisiers ajoutent une plaque d’insertion à dégagement zéro au bas de leur scie. Cela peut fonctionner, mais n’oubliez pas que la plaque de base de la scie doit être maintenue fermement sur la pièce pour que cela fonctionne.

La meilleure alternative est d’entailler la ligne de coupe avec un cutter. Cela coupe les fibres et lorsque la lame de scie coupe, les fibres de surface ne se brisent pas.

Vous avez peut-être aussi déjà entendu que l’on pouvait mettre du ruban adhésif sur la ligne de coupe. Cela n’est pas vraiment un bon conseil. Ça ne fonctionne généralement pas très bien car vous n’empêchez pas le grain de se soulever. Pire, le scotch risque de soulever une plus grande section au lieu de quelques éclats.

Related posts

Choisir les couleurs des peintures extérieures

Claude

Modèles de maison à ossature en bois : contemporaine ou moderne ?

Clarisse

Ce qu’il faut savoir avant de contacter un plombier

Clarisse