Image default
Jardin & Bricolage

Comment concevoir son propre jardin naturel ?

Notez cet article

Le jardin naturel dans sa conception limite la dégradation du sol, réduit la pollution et protège les équilibres du vivant. Il est également appelé jardin d’agrément. Le jardinier essaie au maximum de développer des pratiques aussi respectueuses que possible de l’environnement. Ainsi, il arrive à transformer son espace vert en un lieu de conservation de certains végétaux menacés dans leur écosystème.

Les principes à suivre pour concevoir son jardin naturellement

Pour mieux concevoir un jardin au naturel, un certain nombre de principes sont à respecter. En premier lieu, il faut y faire de la place aux plantes indigènes. Il s’agit surtout des végétaux qui poussent naturellement dans la région. En effet, ils sont déjà adaptés au sol et aux saisons locales. Ainsi, ils pousseront sans besoin d’entretien.

Ensuite, il faut cultiver des plantes mellifères qui produisent du nectar. Elles sont indispensables aux abeilles et tous les insectes butineurs ainsi que les oiseaux nectarivores. Le choix est assez large à commencer par les mieux connues comme le romarin, thym et sauge. Quant aux arbres et arbustes de la même famille, il y a le pommier et poirier, le framboisier, l’arbousier, etc.

L’étape suivante consiste à entourer le jardin de haies champêtres. C’est normalement le refuge naturel des oiseaux. Dans la mesure du possible, il faut copier la pratique locale. Toutefois, il est suggéré de cultiver en particulier les arbustes qui fournissent des baies ou de petits fruits aux oiseaux. Il y a le choix entre l’aubépine, églantier, prunellier, houx, sorbier et sureau.

Une fois que tout est en place, il faut maintenant s’occuper de la pelouse. Il faut transformer celle-ci en prairie naturelle. Il faut y aller pas à pas. Cette transformation amènera une baisse de la consommation d’eau et d’engrais. Cela évitera aussi l’usage de produits de traitement incompatibles avec un jardin naturel. Enfin, il faut laisser sur place les abris naturels pour la faune. Il s’agit donc de ne pas trop nettoyer l’endroit pour le bien-être des insectes, rongeurs et hérissons.

Pour réaliser toutes ces tâches dans les normes, il vaut mieux contacter un paysagiste professionnel, comme le paysagiste Vertou.

Quels sont les atouts d’un jardin naturel ?

Les avantages d’un jardin naturel sont basés sur le bannissement total des produits chimiques. Ensuite, il faut dans la mesure du possible limiter les interventions humaines. En effet, pour rester naturel, un jardin ne nécessite que peu d’entretien à réaliser par l’homme. Ainsi, il faut laisser les plantes s’installer comme elles veulent. Le jardinier ne doit intervenir que pour :

  • empêcher que certaines plantes envahissent trop les autres et les fassent disparaître ;
  • faucher au minimum deux fois par an les endroits qui en ont besoin ;
  • privilégier des plantes supportant la chaleur;
  • tailler, mais très peu les haies ;

S’il n’y a que des plantes indigènes dans le jardin, les engrais et les pesticides n’ont pas leurs places. Par contre, si ce sont des végétaux horticoles, il ne faut utiliser que des engrais naturels. Il faut aussi penser à pailler le sol de temps en temps.

Related posts

Qu’est-ce que le peroxyde d’hydrogène et comment l’utiliser

administrateur

Des conseils pour entretenir la toiture de la maison

Odile

Comment entretenir une toiture en ardoise ?

Tamby