Image default
Aménagement

Réaliser une bonne isolation : pourquoi et comment procéder ?

Pour protéger une maison, l’isolation est une bonne alternative. Pour une maison, cette technique est réalisable aussi bien par l’intérieur que par l’extérieur. Toutefois, en fonction d’un certain nombre de critères, les matériaux et les techniques à utiliser peuvent varier. En effet, le type d’isolation devrait s’adapter à la nature de votre projet. Cette action offre de nombreux avantages pour le logement et pour soi. Ici, découvrez toutes les informations nécessaires pour avoir une bonne isolation !

En quoi cela consiste ?

L’isolation est une technique permettant de protéger une maison contre la chaleur et bien d’autres éléments extérieurs tels que le froid ou le bruit. Les pièces isolantes sont fabriquées à partir de différentes matières et placées sur les parois de la maison. Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, ces isolants permettent d’emmagasiner de la chaleur. Cependant, toutes les constructions ne sont pas adaptées à une bonne isolation. Alors, il est important de réunir tous les éléments nécessaires avant de se lancer dans des travaux d’isolation.

L’utilité de l’isolation pour le logement

L’isolation d’une maison est une disposition essentielle pour optimiser le confort à l’intérieur des maisons. En effet, la chaleur présente dans une pièce peut être dissipée à travers les ouvertures de l’habitation. Ces ouvertures peuvent être des murs, des fenêtres ou des planchers. Pour limiter les pertes de chaleur, l’isolation est donc la méthode adéquate. Si vous souhaitez en savoir davantage, vous pouvez vous rendre sur isolation-ite.fr. En dehors de la réduction des couts grâce à l’isolation, cette action vous garantit également un confort lorsque vous êtes chez vous.

Réduction des couts

Pour économiser de l’énergie et pour réduire les couts de vos factures, l’isolation s’avère être une belle option. En effet, lorsque votre construction est isolée, vous pouvez bénéficier de nombreux avantages. En réalité, près de la moitié des pertes en énergie sont favorisées par la toiture, les murs et les fenêtres. Par contre, lorsque vous choisissez l’isolation, vous réduisez considérablement les besoins en chauffage des pièces de votre intérieur. Par conséquent, vous remarquerez que les couts énergétiques baisseront.

Maintenir le confort thermique

Lorsqu’un logement est bien isolé, cela garantit un confort idéal, quelle que soit la saison. En été par exemple, vous ne risquez pas de faire face à des conditions de surchauffe. L’isolation a pour but de limiter les entrées solaires. En réalité, elle sert de protection, plus précisément pendant les heures où il fait très chaud. De même, en hiver, grâce à l’isolation, vous restez loin de la sensation de la fraicheur. De plus, lorsque vous allumez le chauffage, ce dernier est susceptible d’emmagasiner la chaleur sans qu’il y ait de pertes d’énergies.

Les différents types d’isolants

Le choix du type d’isolant se fait généralement en fonction du projet de construction ou de rénovation. Généralement, il existe trois grandes catégories qui regroupent les différents types d’isolants. Chaque type d’isolant possède ses particularités. Vous pouvez donc faire votre choix librement et en connaissance de cause.

Les isolants naturels

Les isolants naturels sont les premiers types d’isolant. Fabriqués à base d’éléments naturels, ces isolants peuvent être d’origine animale ou végétale. Cependant, ses produits subissent de nombreuses transformations chimiques. Ces transformations visent notamment à les rendre incombustibles. Comme isolant naturel, vous avez le choix entre : la laine de coton, les pailles ou le lin. Le taux d’efficacité de ces types d’isolants n’est pas très élevé. De plus, s’ils entrent en contact avec de l’humidité, ils sont susceptibles de se dégrader.

Lorsque c’est le cas, veillez à en prendre soin pour éviter qu’ils ne perdent leurs propriétés. Aussi, ils coutent plus cher que les autres types d’isolants. Toutefois, bien qu’ils subissent des transformations chimiques, les isolants naturels n’ont d’effets négatifs ni sur l’environnement ni sur la santé.

Les isolants minéraux

Ces types d’isolants sont fabriqués à base de matière minérale. Plusieurs produits divers se retrouvent dans cette catégorie. Les matériaux les plus utilisés sont notamment les laines minérales. Plus précisément, ceux sont des laines de roche ou de verre. Ces différentes laines sont obtenues suite à une fusion de plusieurs matériaux et chauffées avec une forte température. En dehors de cela, les laines minérales font également l’objet de nombreux recyclages.

Les isolants minéraux ont une durée de vie non négligeable. De plus, ces matières sont conçues pour résister au feu et pour s’accommoder à tout type de travaux. Seulement, lors de la pose de ces isolants, il est recommandé de se protéger. En raison d’un des produits présents dans les composants, ces isolants peuvent créer des allergies.

Les isolants synthétiques

Bien qu’ils aient une grande résistance chimique, les isolants synthétiques présentent des effets négatifs sur l’environnement. Issus de la pétrochimie, ces isolants existent sous plusieurs formes. Vous aurez entre autres le choix entre le polyuréthane et la mousse phénolique. Cependant, leurs effets nocifs ne font pas disparaître les avantages qu’ils peuvent offrir. Les isolants synthétiques sont qualifiés comme étant les meilleurs sur le marché. Robustes et adaptées à tous types de travaux d’isolation, ces matières possèdent également une longue durée de vie.

Les différentes techniques d’isolation

Pour garantir le confort thermique de la maison, il est primordial de réaliser une bonne isolation. Les travaux doivent porter sur les ouvertures qui favorisent les pertes d’énergie. Vous avez le choix entre réaliser une isolation thermique par l’intérieur et une isolation thermique par l’extérieur.

L’isolation des murs par l’intérieur

L’isolation des murs par l’intérieur est la technique la plus répandue. Les travaux se font à l’intérieur de la maison et les ajouts des isolants tendent à réduire la taille des pièces. Cependant, pour réussir cette isolation, il faudra tenir compte de la taille des fenêtres, des prises, des canalisations et de tout autre objet fixé au mur. Les isolants sont fixés ou collés directement au mur. Ensuite, le mur pourra être recouvert par des plaques de parement. En choisissant l’isolation des murs par l’intérieur, vous optez pour une réduction entre 20 % et 25 % des pertes de chaleur de votre logement.

L’isolation des murs par l’extérieur

Lorsque vous êtes sur le point d’effectuer des travaux de rénovation sur la façade extérieure de votre maison, optez pour l’isolation par l’extérieur. Avec cette technique, vous conservez l’intérieur de votre logement tel que vous le souhaiter. Les changements applicables se font uniquement en extérieur. Si cette technique peut s’avérer plus couteuse que l’isolation par l’intérieur, elle a bien son intérêt. Par ailleurs, vous pourrez bénéficier de plusieurs aides financières.

Aussi, avant de démarrer ces travaux, vous devez avoir obtenu au préalable l’autorisation de la loi. Ensuite, l’isolant est posé au mur et maintenu au moyen d’une colle ou par fixation. Pour la finition, les murs sont recouverts de brique ou bardage. Si vous optez pour l’isolation par l’extérieur, vous réduirez jusqu’à 25 % votre consommation en énergie.

L’isolation des planchers

Les planchers représentent également des sources de perte énergétique dans votre intérieur. L’isolation des planchers se fait sur la face inférieure de celle-ci. Très souvent, il s’agit de plancher se trouvant au-dessus d’un terre-plein, d’un vide sanitaire ou encore de tout autre espace situé entre le sol et l’environnement de vie. Après que l’isolant ait été posé sur le sol, elle est recouverte de chape et ensuite d’un revêtement de sol. Ce revêtement peut être entre autres, du carrelage ou une moquette destinée à aplanir le sol.

L’isolation des fenêtres

Avant de réaliser des travaux d’isolation sur vos fenêtres, rassurez-vous que les éléments constitutifs et les vitrages sont de qualités. Pour isoler les fenêtres, plusieurs matériaux peuvent être utilisés. Parmi ceux-ci, vous aurez le choix entre du bois, de l’aluminium ou un assemblage de bois et d’aluminium. Les travaux d’isolation réalisée sur les fenêtres concernent souvent des options de double ou triple vitrage. Le bois est généralement utilisé pour sa résistance et son caractère élégant.

Quant à l’aluminium, il offre une variété de choix en termes de couleurs, sans oublier le fait qu’il soit une matière résistante. Afin d’obtenir une aide financière pour isoler vos fenêtres, tâchez de choisir des matériaux conformes aux normes en vigueur.

Quelle estimation faire pour le cout des travaux ?

Les couts pour des travaux d’isolants varient en fonction d’un certain nombre de critères. Au préalable, il faudra alors définir si l’isolation des murs se fera par l’extérieur ou par l’intérieur. Dans les deux cas, vous avez la possibilité de bénéficier d’aides financières.

Les travaux d’isolation par l’intérieur sont moins couteux que ceux concernant l’isolation par l’extérieur. Le prix varie entre 50 et 90 euros par mètre carré. Vous avez donc la possibilité de faire des économies en optant pour cette technique. L’un des avantages ici est que l’isolation par l’intérieur ne requiert pas une autorisation administrative particulière.

Le cout moyen pour des travaux d’isolation est compris entre 50 euros et 120 euros par mètre carré. Afin de déterminer un cout fixe, il faut prendre en compte les matériaux à utiliser et les surfaces à isoler. Pour avoir une idée plus concrète, l’idéal serait de chercher à avoir plusieurs devis auprès de différents prestataires de services. En ce qui concerne les aides, vous pouvez bénéficier des crédits d’impôt, des aides locales ou encore des primes énergies allouées par des entreprises.

Related posts

Démolition bâtiment : tout ce que vous devriez savoir

Emmanuel

Coût agencement : combien coûte l’aménagement d’un magasin ?

Clarisse

La mise en place d’une caméra de surveillance à la maison

Irene