Image default
Aménagement

Les plaques de cloison pour une meilleure isolation

Notez cet article

L’usage d’une cloison permet une séparation entre deux pièces ou deux logements. La pratique actuelle est essentiellement composée de 2 à 4 plaques de plâtre emprisonnant un isolant. Il se peut que ce soit une structure alvéolaire. Le plâtre peut être remplacé par des plaques de fibres de bois compressés et collés. Seulement, il faut connaître les différents types de cloisons et leurs qualités d’isolation.

Les plaques de plâtre et les plaques en fibres

Pour l’isolation de cloison, avec la pose des plaques de plâtre,  la séparation est effectuée. La plaque de plâtre peut s’adapter à toutes les contraintes pour une excellente isolation thermique. Cela est possible, quel que soit le type de pièce. Les cloisons de plâtre sont vissées sur des éléments métalliques. En fonction des prouesses attendues, les cloisons en plaques de plâtre peuvent être à simple, double ou triple parements. L’espace entre les plaques permet d’insérer des matériaux isolants. Ainsi, elles présenteront les propriétés suivantes pour plus d’isolation :

  • intégration dans des environnements humains, comme les salles de bains ;
  • amélioration de la qualité de l’air dans la pièce avec une propriété d’absorption des COV (Composés Organiques Volatils) ;
  • résistance accrue aux chocs, surtout pour la chambre des enfants.

Les plaques en fibres ou fibres-gypse sont d’utilité facile pour une chape sèche de qualité. Elles présentent aussi un confort d’isolation acoustique et thermique aux sols et planchers. En effet, elles sont constituées de fibres de bois. Ainsi, malgré sa performance en termes d’isolation, elles coûtent plus cher qu’une cloison en plaques de plâtre. Cela étant, elles s’utilisent aussi bien pour le neuf que la rénovation pour tous types d’habitations. Elles sont idéales dans les milieux et les pièces humides. Comme elles ont une grande résistance au feu, elles sont classées incombustibles.

Les plaques à base de ciment et en rail placo

  • La plaque à base de ciment permet la réalisation de cloisons et de plafonds pour les locaux humides. Les plaques de ciment sont efficaces pour les contraintes d’humidité. Il s’agit ici des salles de bains, des douches collectives, des piscines et des gymnases. Étant un matériau hydrofuge et incombustible, elles sont réservées pour des locaux très humides. Elles présentent aussi une isolation phonique et une étanchéité à l’air et au vent.
  • Le denier type est le rail placo. Il s’agit de plâtre coulé au milieu de deux épaisseurs de carton recyclé afin de former une seule et unique plaque. Toutefois, il faut bien choisir son placo en fonction de la pièce de destination. Par exemple, pour les pièces humides les plaques placo permettront de limiter la diffusion de l’humidité dans les autres pièces. Quant aux pièces de vie, il y aura des plaques d’isolation phonique pour atténuer le niveau sonore.

En conclusion, il apparaît que les 4 types présentent tous les mêmes avantages en termes d’isolation.

Related posts

De l’esthétique dans toutes les pièces grâce au faux plafond

Angelique

La mise en place d’une caméra de surveillance à la maison

Irene

Les types de cloisons vitrées pour agrémenter votre espace

administrateur